Tel: 01 81 70 96 20    Heures d'ouverture: Du Lundi au Samedi 10h - 18h    Numéro de licence: IM075120087    

    CODE MNÉMONIQUE: SNNN
Veuillez noter que l'appareil de Galaxy Note 7 de Samsung est interdit à bord des avions commerciaux. Nous vous informons de NE PAS voyager avec cet appareil et de NE PAS l'apporter à l'aéroport.
01 81 70 96 20 info@sinoramavoyages.fr
 
Voyage en Asie 2016 Voyage en Asie 2017
Croisière Sinorama Gold 8 Croisière Sinorama Diamond
Voyage de l’ablution – L’Inde du Nord 13 Jours
Visites: Delhi - Varanasi - Khajuraho - Agra - Jaipur - Fatehpur Sikri – Delhi

*Veuillez choisir l'année de départ:
 
2017 | 2018

* Veuillez cliquer sur réserver afin de faire votre réservation.
* Départ garanti à partir de 10 personnes.
* Minimum 10 participants pour les tours optionnels.
* Veuillez noter que les bébés (moins de 2 ans au retour de voyage) n'ont pas leurs propres sièges en avion.
* Prix promotionnel valable, si payement en deux fois : 50% lors de la réservation; solde à payer à 60 jours avant le départ (non remboursable, non modifiable).
* Pour tout départ à moins de 60 jours avant le départ, vous devrez payer l'intégralité du forfait lors de la réservation (non remboursable, non modifiable)
* Les prix indiqués sont pour un départ de Paris.
* Pour les pré et post acheminements de province : Lyon/Toulouse/Marseille/Nice - Paris Aller/Retour, des frais supplémentaires de 250€/per s'ajoutent au forfait. Dans ce cas-là, vous devrez récupérer et réenregistrer vos bagages à Paris CDG pour l'aller comme pour le retour.
* Veuillez noter que les déjeuners ou les dîners seront servis à bord si vos vols domestiques coïncident avec les heures de repas.

Tel:  01 81 70 96 20  (lundi-samedi 10h-18h)
Email:  info@sinoramavoyages.fr
Prix valable jusqu'au 27 Août 2017

Les repas indiqués ci-dessous sont inclus: PD = Petit déjeuner    d = Déjeuner    D = Dîner
 
Jour 1: Paris - escale
Départ de Paris pour la destiontion de Delhi.
 
Jour 2: Escale - Delhi
Arrivée à l'aéroport de Delhi. Accueil par notre correspondant et transfert à l'hôtel. Installation à l’hôtel.
Hôtel: Vivanta by Taj - Dwarka New Delhi ou catégorie équivalente (5 étoiles)
 
Jour 3: Delhi (PD D)
Petit-déjeuner à l'hotel, préparez bien pour la visites à Delhi. Départ dans l'après-midi pour une visite extérieure du fort rouge, la forteresse imposante du 17ème siècle, construite en grès rouge, est entourée d'un immense mur-limite de 33 mètres de haut. À l'intérieur sont des palais exquis et de beaux jardins.
En face du Fort Rouge, Jama Masjid en grès rouge et marbre blanc, complété en 1656 au prix d'un million de Roupies a des proportions parfaites. Jama Masjid est la plus grande mosquée de l'Inde où plus de 20 000 personnes peuvent s'agenouiller en prière. L'intérieur de la salle de prière est divisé en allées par des arches. Les murs et les planchers sont en panneaux d'incrustation de marbre. Profitez d'un pousse-pousse dans les bazars de vieux Delhi.
 
Jour 4: Delhi - Varanasi (avion) (PD D)
Après le petit-déjeuner, départ en avion pour Varanasi. C’est un des plus importants lieux de pèlerinage de l’Inde. Cette ville est située sur les rives du Gange sacré ; on y vient pour se purifier et pour certains, y mourir et se libérer de ses incarnations. Visite de la cérémonie Puja au bord du Gange. À l’arrivé, installation à l’hôtel.
Hôtel: Hindustan International Hotel ou catégorie équivalente (4 étoiles)
 
Jour 5: Varanasi (PD d D)
Au lever du soleil, vous vous rendrez aux « ghats », escaliers de pierres sur les rives du Gange, l’endroit où les pèlerins affluent pour faire leurs ablutions. Lors d’une promenade en bateau sur le Gange, vous observerez les rites funéraires. Retour à l’hôtel pour le petit-déjeuner. Le matin, promenade dans les ruelles de Varanasi, vous verrez des anciens temples, des boutiques de vêtements traditionnels Le temple hindou le plus connu – Kashi Vishvanath vous impressionnera, même que les non hindous n’ont pas le droit d’y entrer. Après-midi, visite de Sarnath, où Bouddha eut son illumination et prononça son premier sermon devant cinq disciples.
Hôtel: Hindustan International Hotel ou catégorie équivalente (4 étoiles)
 
Jour 6: Varanasi - Khajuraho (avion) (PD d D)
Après le petit-déjeuner, départ en avion pour Khajuraho. À l’arriver, transfert à l’hôtel pour déjeuner. Dans l’après-midi, visite les célèbres temples de Khajuraho - ancien Centre de la dynastie Chandela Khajuraho prospéré 950-1050 AD et ils sont célèbres pour les sculptures et gravures érotiques complexes sont l'une des réalisations remarquables de l'art indien.
Hôtel: Radisson Jass Hotel Khajuraho ou catégorie équivalente (5 étoiles)
 
Jour 7: Khajuraho - Orchha - Jhansi - Agra (train) (PD d D)
Après le petit-déjeuner, transfert à Orchha en autocar. Puis continuer en train pour Agra. Installation à l'hôtel.
Hôtel: Ramada Plaza Agra ou catégorie équivalente (5 étoiles)
 
Jour 8: Agra (PD d D)
Le matin, visite du Taj Mahal. Grâce au Taj Mahal, Agra est sans conteste la ville la plus fréquentée par les touristes. Quel spectacle féerique que ce monument dédié à l’amour, immortalisé dans le marbre blanc, qui tourne à la couleur ambre au coucher du soleil et à l’argent scintillant sous la pleine lune! Puis visite du Fort historique d’Agra, (autre nom: Fort-Rouge); l’édifice est une merveille de raffinement architecturale qui vous racontera le 2ème mi-temps de l’histoire de l’amour le plus grand du monde. Visite du tombeau de marbre Itimad-ud-Daulah (Baby Taj Mahal) situé à côté de la rivière Yamuna.
Tour optionel: Mohabbat-te-taj Show, EUR 50 p.p.
 
Jour 9: Agra - Fatephur Sikri - Jaipur (autocar) (PD d D)
Petit-déjeuner à l'hôtel. Depart vers la direction de capital de Rajasthan - Jaipur et en course de route visite la ville Fantome de Fatehpur Sikri. Capitale de l'empire moghol au moment de sa splendeur entre 1571 et 1585, la ville a été rapidement abandonnée et est restée "telle quelle", sans être pillée ou détruite. C'est un témoignage très intéressant, historique et architectural, une ville brillante de Mughal. Vous admirerez, y compris la Grande Mosquée avec le tombeau de Salim Chishti Skeikh, le magnifique treillis en marbre, la maison des Bijoux, également appelé Diwan-I-Khas (salle d'audience) avec le pilier d'Akbar et l'échiquier géant de la cour des Pachhis. Arrivé à Jaipur et transfert à l'hôtel. profitez une ballade en pousse pousse pour avoir les premiers aperçus de la ville animée.
Hôtel: Radisson Blu Jaipur ou catégorie équivalente (5 étoiles)
 
Jour 10: Jaipur (PD d D)
Le matin, visite du Fort d'Ambre. Ambre fut la capitale de l'État du Rajasthan jusqu'en 1728. Ce palais pittoresque témoigne d'un passé flamboyant. Un éléphant à la trompe peinte de couleurs vives et portant un confortable « howdah » vous y amènera. (ou monter au Fort en Jeep.). Visite du palais et de ses différentes salles richement décorées. Déjeuner dans un ancien haveli lors de la visite avec un spectacle de marionnettes.
 
Jour 11: Jaipur - Delhi (autocar) (PD d)
Après le petit-déjeuner, transfert en autocar pour Delhi. À l’arrivé, temps libre pour visite le bazaars ou au marché local.
Hôtel: Vivanta by Taj - Dwarka New Delhi ou catégorie équivalente (5 étoiles)
 
Jour 12: Delhi (avion) (PD d D)
Après le petit-déjeuner, visite du parc Raj Ghat - la crémation de Gandhi, la Mosquée Jama Masjid. Une balade en cyclo-pousse au vieux quartier -- Chandni Chowk, bazar très animé. En après-midi, visite du temple Sikh, un coup d'oeil sur la porte de l'Inde et le Palais Présidentiel. Après dîner, transfert à l'aéroport pour le vol de retour.
 
Jour 13: Delhi - escales - Paris
Envol pour le retour. Fin de voyage.
 

Vivanta By Taj Dwarka (5 étoiles)

Situé à Dwarka, le Vivanta by Taj Dwarka New Delhi Hotel est l'établissement parfait pour profiter de New Delhi et de ses environs. Grâce à son emplacement à 25 Km du centre-ville et 11 Km de l'aéroport, cet établissement 5 étoiles attire chaque année de nombreux voyageurs. Grâce à son excellente situation, l'établissement permet de se rendre facilement sur les sites incontournables de la ville.

Profitez d'une multiplicité de services et d'équipements incomparables dans cet établissement de New Delhi. Afin d'assurer un confort optimal à ses clients, l'établissement propose, entre autres, service en chambre 24h/24, WiFi gratuit dans toutes les chambres, sécurité 24h/24, ménage quotidien, service postal.

L'atmosphère du Vivanta by Taj Dwarka New Delhi Hotel se retrouve dans toutes les chambres, et télévision écran plat, téléphone dans la SdB, dressing, linge de maison, miroir ne sont que quelques-uns des équipements disponibles à travers l'établissement. Grâce au vaste éventail de loisirs proposé par l'hôtel, les hôtes ne manqueront pas d'activités durant leur séjour. Grâce à un emplacement exceptionnel et des équipements hors pair, le Vivanta by Taj Dwarka New Delhi Hotel vise juste sur tous les points.

 

Radisson Hotel Varanasi

Niché en plein Cantonment, le Radisson Hotel Varanasi est idéal pour partir à la découverte de Varanasi. Grâce à son emplacement à 03.00 Km du centre-ville et 22.00 Km de l'aéroport, cet établissement 5 étoiles attire chaque année de nombreux voyageurs. Les hôtes de cet établissement auront le plaisir de pouvoir visiter facilement les points d'intérêt principaux de la ville : Statue of Standing Buddha, Sarnath, Thai Temple.

L'établissement met tout en œuvre pour le confort de ses clients en leur apportant les meilleurs services et équipements possibles. Un éventail d'équipements supérieurs tels que service en chambre 24h/24, WiFi gratuit dans toutes les chambres, réception 24h/24, accessible aux personnes handicapées, check-in/-out express sont disponibles dans cet établissement.

Toutes les chambres ont été conçues pour le plus grand confort des hôtes. La plupart d'entre elles disposent même d'une gamme d'équipements tels que télévision écran plat, accès internet (sans fil), chambres non-fumeurs, climatisation, service de réveil par téléphone, et bien plus encore, qui satisferont les clients les plus exigeants. Les installations récréatives de l'établissement, qui comprennent bain à remous, centre de fitness, piscine extérieure, spa, massage, assurent aux hôtes un sentiment d'évasion et de détente total. Grâce à un emplacement exceptionnel et des équipements hors pair, le Radisson Hotel Varanasi vise juste sur tous les points.

 

Hotel Hindustan International

Construit en 2003, le Hotel Hindusthan International est non seulement un excellent choix pour les voyageurs mais aussi un établissement unique de Varanasi. Cet établissement 5 étoiles est facilement accessible depuis l'aéroport, qui n'est qu'à 20 km. Les hôtes de cet établissement auront le plaisir de pouvoir visiter facilement les points d'intérêt principaux de la ville : Seasons by Surekha Arts, Muslim Silk Factory, IP Mall.

Le Hotel Hindusthan International dispose de nombreux équipements pour rendre votre séjour à Varanasi encore plus enrichissant. Les meilleurs équipements de cet établissement comprennent service en chambre 24h/24, accessible aux personnes handicapées, WiFi dans les espaces communs, service de voiturier, parking.

L'hôtel compte 102 chambres superbement aménagées : nombre d'entre elles sont dotées de télévision écran plat, chambres non-fumeurs, climatisation, bureau, mini-bar, et bien plus encore. L'hôtel offre une excellente gamme d'équipements de loisirs, dont piscine extérieure, spa font partie. Découvrez le superbe mariage entre un service impeccable et une belle gamme d'équipements au Hotel Hindusthan International.

 

Radisson Jass Hotel Khajuraho (5 étoiles)

Construit en 1910, le The Radisson Jass Hotel Khajuraho est non seulement un excellent choix pour les voyageurs mais aussi un établissement unique de Khajuraho. L'hôtel se trouve à 01.00 Km du centre-ville et permet d'accéder aux infrastructures urbaines les plus importantes. Non moins exceptionnelle est la facilité avec laquelle les clients de l'établissement peuvent se rendre auprès de la myriade d'attractions et de sites que compte la ville, dont Art & Culture Kandariya, Hôpital de Khajuraho, Karan Jewellers & Handicrafts.

Les équipements et les services proposés par le The Radisson Jass Hotel Khajuraho sont la garantie pour les hôtes d'un séjour agréable. Les clients séjournant dans ce superbe établissement peuvent notamment profiter de service en chambre 24h/24, WiFi gratuit dans toutes les chambres, sécurité 24h/24, ménage quotidien, magasin de souvenirs.

Les clients peuvent faire leur choix parmi 90 chambres qui respirent toutes la paix et l'harmonie la plus totale. L'hôtel dispose de superbes équipements de loisirs : terrain de badminton, bain à remous, centre de fitness, sauna, piscine extérieure, pour n'en citer que quelques-uns, rendront votre séjour inoubliable. Le The Radisson Jass Hotel Khajuraho, où les séjours sont immanquablement agréables et dépourvus de tout souci, est un excellent choix à Khajuraho.

 

Ramada Plaza

Très bien situé à Suwon-si, le Ramada Plaza est une excellente adresse pour se lancer à la découverte de cette ville dynamique. L'établissement n'est qu'à une jetée de pierre du centre-ville, soit 2 Km, et le trajet vers l'aéroport ne dure généralement que 75 minutes. Cet établissement se trouve à proximité d'attractions populaires de la ville, telles que Stade de la Coupe du monde de Suwon, Forteresse de Hwaseong, Observatoire Astronomique de Kyung Hee.

Wyndham Hotels & Resorts est célèbre pour ses services de qualité et son personnel accueillant, et le Ramada Plaza est à la hauteur de cette réputation. L'établissement donne accès à un vaste éventail de services, dont service en chambre 24h/24, WiFi gratuit dans toutes les chambres, laverie automatique, accessible en fauteuil roulant, réception 24h/24, pour n'en citer que quelques-uns.

L'hôtel compte 288 chambres superbement aménagées : nombre d'entre elles sont dotées de télévision écran plat, accès internet (sans fil), internet sans fil (gratuit), chambres non-fumeurs, climatisation, et bien plus encore. L'hôtel propose diverses excellentes installations de loisirs, parmi lesquelles vous trouverez chemins de randonnée, salle de yoga, bain à remous, centre de fitness, sauna. Grâce à un emplacement exceptionnel et des équipements hors pair, le Ramada Plaza vise juste sur tous les points.

 



Cuisine indienne
Il n'existe pas une cuisine indienne mais des cuisines d'une grande variété. Ce n'est souvent pas dans les restaurants, mais dans les familles, que l'on peut découvrir cette diversité de cuisines. Une forte partie de la population est végétarienne par choix, par tradition, ou par obligation. On trouve donc une grande variété de recettes végétariennes exploitant en particulier les légumes secs (lentilles, pois chiches, etc) pour leur apport en protéines.
Beaucoup de plats avec sauce sont basés sur le masala ou mélange d'épices qui caractérise chaque recette. On a pris l'habitude, en Occident en particulier, de nommer ce mélange curry ou cari à la française, mais ce terme impropre est peu employé en Inde. En fait, le mot curry découle d'un mot tamoul signifiant « sauce, accompagnement pour le riz ».
L'importance des épices dans la cuisine familiale indienne est indéniable : chaque plat sera automatiquement parfumé. Dans les cuisines traditionnelles de Yoga ou d'Ayurveda, l'usage de certaines épices est limité ou même exclu.
Traditionnellement, les "grands chefs" se trouvent surtout dans les familles et au sein des communautés, où les recettes passent de génération en génération. Ainsi on peut être en permanence à la découverte des plats dans toute leur richesse et variété régionale, familiale ou communautaire.

 

Principaux ingrédients
Épices : le curcuma ou safran des Indes, le safran, la cardamome produite dans le Kerala, le gingembre frais ou en poudre, la coriandre en graine, en poudre ou fraîche, la noix de muscade et son enveloppe le macis, les graines de pavot, le fenugrec, le piment, le cumin en graines ou en poudre, la cannelle en poudre ou en bâton, le clou de girofle, le poivre entier ou en poudre, la moutarde en graines, l'anis, la badiane (ou anis étoilé), la nigelle ou graines d'oignon, les graines de fenouil, la mangue en poudre, les feuilles de curry ou cari patta, le laurier, l'assa-foetida, le tamarin ainsi qu'un mélange d'épices nommé garam masala.
Autres : les noix de cajou, la noix de coco, le lait de coco, les pistaches, l'ail, l'oignon, les amandes, la grenade en graines séchées, la menthe, l'eau de rose, le sésame en graines.
Herbes : coriandre, "curry patta" (les feuilles d'une plante utilisées dans certains plats du Sud de l'Inde, à l'Etat de Gudjerat, de Maharashtra,...)

 

Une cuisine purement locale
La cuisine tamoule (ou plutôt "les cuisines tamoules") est très différente des cuisines du Nord de l'Inde (très marquées par la cuisine moghole et l'utilisation de laitages, comme dans toute cuisine turque, de viandes...).
Même pour un Indien, les cuisines du sud sont considérées comme très épicées, et seule la présence de riz cuisiné à la vapeur ou le yaourt et le lait dans leurs différentes préparations ("butter milk" etc.) permettent d'en tempérer le feu. Elles sont le plus souvent végétariennes, et font appel, outre le riz, à diverses légumes et lentilles. Mais l'absence fréquente de viande par exemple dans l'État de Tamil Nadu, n'implique en aucun cas qu'il s'agisse des cuisines insipides, car c'est au contraire dans les cuisines tamoules que l'utilisation généreuse d'épices de toutes sortes va se r&e bordercolo href=rdark=acute;vdipsqr_imgva href= class=éler. Parmi les plus appréciées de ces épices, on compte feuilles de carry, tamarin, coriandre, gingembre, ail, piments, cannelle, clous de girofle, cardamone, cumin, noix muscade, noix de coco, et bien d'autres encore, que fournit en particulier le Kerala voisin.
À la différence de certains Etats du Nord — où le repas dans bien des régions (par exemple dans le Pendjab, etc.) est généralement accompagné de toutes sortes de pains arrivés avec les Moghols (naan, paratha, roti ou chapati) — c'est le riz qui, en Inde du sud, constitue à la fois la base du repas et l'accompagnement des plats.
Ces plats sont traditionnellement servis sur une feuille de bananier ou dans les "thalis", les assiettes en acier inoxydable.

Puis des influences venues d'ailleurs
Les musulmans moghols, en envahissant le nord de l'Inde, y ont apporté leur recettes et modes de cuisson, en particulier les kebabs et la cuisson au tandoor ou tandoori: les naans, le poulet tandoori, etc.
De même, les ingrédients venus des Amériques (piments, pommes de terre, tomates, maïs) ont été intégrés dans les habitudes culinaires.
Certaines cuisines régionales ont également été influencées par les pays colonisateurs. Ainsi, les villes « comptoirs » de pays comme la France et le Portugal ont cuisiné le porc et le bœuf, viandes interdites dans les autres régions. Par exemple, le porc qui arrivait du Portugal à Goa dans des tonneaux de vinaigre a donné le porc vindaloo. D'une manière générale, la cuisine de Goa est moins piquante et l'influence occidentale est assez présente.

 




Indian carpets

Shopping en Inde

Inconnu jusqu'au XVIe siècle, le tapis noué est apparu en Inde grâce à l'empereur AKBAR. Grand amateur d'art, il fait venir de Perse des tisserands pour y installer des ateliers. Le tapis est un produit de luxe réservé aux palais de la cour. La période la plus riche se situe au XVIIe siècle avec les productions de Lahore et d'Agra. Bien qu'influencé par la Perse, le tapis indien garde une identité propre par la réalité et le détail de ses dessins, oiseaux, animaux, les arbres sont représentés avec les fleurs et le feuillage. Raffiné, mais sans la beauté particulière du tapis persan, la palette des couleurs est particulière et séduisante. Conciliation de jaune, rose, bleu clair, vert plus ou moins foncé ou mélange de ces deux teintes, et un rouge bleuté typique connu sous le nom de rouge de laque.

Le noeud asymétrique est utilisé. Particulièrement dense, il donne un rendu naturel aux dessins du tapis, souvent de grande taille.

La trame est habituellement de coton et la pile en laine enrichie pour les plus prestigieux de fils de soie, d'or et d'argent. Dans les régions du Nord de l'Inde, la laine souple et brillante du Cachemire est le plus souvent employée.

Les principales appellations des tapis en provenance de l'Inde : Kirman, Agra, Lahore, Mirzâpur, Madras, Amritsar, Bhadohi, Jaipur.

CarpetVista - carpets and rugs

Kirman, petite ville médiévale de l'Inde

Les tapis Kirman , noués depuis le XVIe siècle, n'ont rien à envier aux tapis d'Hispahan. Sur fond souvent ivoire, leurs décors multicolores sont très variés : motifs de vases, de personnages et d'animaux, se marient avec des enroulements de végétaux, composition à médaillons concentriques, à médaillons avec écoinçons. Généralement noués au noeud persan, le dessin est aussi net sur l'envers que sur l'endroit.

Agra ville impériale au nord de l'Inde

Célèbre pour son mausolée en marbre blanc, le Taj Mahal, et réputée pour ses tapis. Au XVIIe siècle, des tisserands venus de Perse créent les tapis indo persans. On y retrouve le motif central, les médaillons, les décors floraux sont omniprésents mais la symétrie est moins rigoureuse. Encore aujourd'hui on reconnaît les motifs persans : le « mustofi » (fleurons et palmes), le « ci » ou « tchi » (nuage en forme de ruban) et le « botech » (poire stylisée).

Lahore devient pakistanaise lors de la partition de l'Inde en 1947

Lahore était au XVIIe siècle un important centre de production de la Compagnie des Indes. Au XIXe siècle, seuls les prisonniers confectionnaient des tapis pour l'exportation.

Mirzâpur district au nord-ouest de l'Inde

La fabrication de tapis est la principale activité.

Madras ou Chennai capitale du Tamil Nadu

Cet état au sud de l'Inde s'appelait autrefois Madras.

Amritsar ville du Pendjab au nord de l'Inde

Important centre de tissage au XIXe siècle et début XXe siècle. Des tapis chaîne de coton et double trame, noeud asymétrique, motifs à dominante persane des XVIe et XVIIe siècle mais aussi empruntés à d'autres villes indiennes et turques.

Bhadohi ville du nord de l'Inde

Tapis noués main dont les origines remontent à l'époque Moghole.

Jaipur ville de la province du Rajasthan, au centre nord de l'Inde

Les motifs des tapis reproduisent les décors du XVIIe siècle indien. Pour réduire les coûts de production, ils sont fabriqués par des prisonniers.

Fabriqués en Inde certains tapis, « dorri » sont tissés ; on les reconnaît facilement car le motif est identique des deux côtés.




La danse classique indienne

La danse classique indienne est indissociable de la culture du pays.

Il existe six formes de danses : le bharata natyam, le kathak, le kathakali, le manipuri, le kuchipudi et l'odissi.

Elles sont issues des Vedas et du Natyashastra qui est le recueil sacré où est codifié l'art dramatique. L'aspect religieux est donc très présent dans la danse indienne.

Il existe bien sûr beaucoup d'autres formes de danses semi-classiques. On peut citer le bhagavatha mela, le mohiniattam, le kuravanci, etc...

Le bharata natyam

Originaire de l'Inde du sud, le bharata natyam est considéré comme la plus ancienne forme de danse classique indienne. Jadis elle n'était interprétée que dans les temples par des danseuses (les devadasis) qui avait dédié leur vie à leur art et aux dieux. Aujourd'hui elle a disparu des temples et a gagné la scène. C'est une danse de soliste dont l'apprentissage est très long et très difficile. Elle est enseignée aux jeunes filles, et parfois aux jeunes garçons, par des gourous (les nattuvanars).

La chorégraphie est composée de six tableaux dont l'ordre a été établi par la tradition. La danseuse utilise tout son corps mais aussi son visage et ses yeux. Elle suit les règles de la nritta pour tout ce qui concerne la gestuelle corporelle elle-même, et les règles de la nritya pour la composition des émotions par les expressions du visage et des gestes (les mudras).

La scène est également organisée de manière précise. À la gauche de la scène, vue du public, se trouvent les musiciens et le(s) chanteur(s) emmenés par le nattuvanar qui imprime le rythme avec des petites cymbales (les talams). Le rythme de la danse sera soutenu par un percussionniste à l'aide d'un mridangam. L'orchestre peut être composé d'un joueur de flûte et de vina. La musique est de type carnatique. À la droite de la scène est installée une statue de Shiva sous sa forme de Nataraja, le dieu de la danse. La danseuse entre par la droite, salue la divinité, la scène, les musiciens et le public.

Aujourd'hui la représentation dure entre deux et trois heures.

Les danseuses modernes les plus célèbres en Inde sont : Rukmini Devi, Yamini Krishnamurthi, Shanta Rao, Sonal Mansingh. Parmi les grands professeurs de bharata-natya on peut citer : Minakshisundaram Pillai, Chokkalingam Pillai, Ram Goppal.

Citons aussi l'un des plus grand danseur masculin actuel : Raghunath Manet, qui a réabilité la danse masculine en se produisant dans le monde entier.

Le kathak

En sanskrit, kathak signifie "histoire". Originaire de l'Inde du nord, le kathak a subi l'influence de l'art musulman apporté par les Moghols. C'est une danse très rythmée dont l'accompagnement musical est très important puisqu'il imprime la cadence aux danseurs. Pour cela les musiciens utilisent des instruments à percussion (tabla, pakhawaj) mais aussi des instruments plus mélodiques (sitar, harmonium...). Les danseurs répondent à la musique à l'aide de petits grelots qu'ils portent aux chevilles. Un chanteur se trouve sur la scène et raconte une histoire basée sur la mythologie. Il existe trois styles de de kathak : le jaipur ghanara, le lucknow ghanara et le banaras ghanara.

La danse commence lentement puis, au fur et à mesure de la représentation, accélère de rythme. La chorégraphie du kathak est moins rigide que celle du bharata natyam et laisse de la place à un peu d'improvisation. Le danseur doit avoir une très grande maîtrise de son corps dans l'espace, être très rapide et garder assez de grâce pour retranscrire les émotions. La chorégraphie alterne avec des mouvements de pirouettes et des poses statuesques. Le kathak, contrairement au bharata natyam, met plus l'accent sur les mouvements de pieds du danseur que sur la gestuelle des mains.

Les plus célèbres interprètes de kathak sont : Shambhu Maharaj, Sunder Prasad, Birju Maharaj, Damayanti Joshi, Gopi Krishan.

Le kathakali

Katha signifie "histoire" et kali "jeu". Cette danse est née au 17è siècle au Kerala, état de l'extrême sud-ouest de l'Inde. Bien que puisant ses origines dans diverses formes de danses locales, le kathakali est tout à fait original et possède ses propres règles. Les personnages interprétés sur scène sont des rois, des dieux, des héros apparaissant dans le Mahabharata, le Ramayana et les grands textes religieux.

Le kathakali n'est dansé que par des hommes, même pour les rôles féminins. Il se démarque des autres danses classiques par la complexité de ses costumes et l'extravagance du maquillage des danseurs. Les couleurs et les costumes utilisés révèlent la personnalité des personnages qui sont classés en sept catégories : le pacca (vert) qui est le héros; le katti (poignard); le chokannatidi (barbe rouge) qui est le démon; le velupputadi (barbe blanche) qui représente le dieu-singe Hanuman; le karupputadi (barbe noire) qui est le chasseur, le kari (noir) qui est la sorcière et le minnukku qui représente les femmes, les brahmanes et les sages. Les lotions et les poudres utilisées pour le maquillage sont fabriquées à base d'éléments naturels et leur pose peut durer plusieurs heures. Les danseurs se posent une graine d'aubergine sur l'œil afin de le rendre sanglant.

Les danseurs sont accompagnés sur scène par des musiciens et par un ou deux chanteurs. Les instruments de musique utilisés sont le maddalam (un tambour horizontal), le cenda (un tambour vertical), l'itekka (un petit tambour) et un harmonium. Le kathakali est une danse très narrative, bien plus que les autres types de danses classiques indiennes. Les émotions et les expressions sont transmises par le danseur grâce à des mouvements des mains, des jambes, des pieds et des yeux très complexes et d'une extrême précision. La maîtrise de cette gestuelle nécessite des années d'apprentissage, une grande mémoire et une très grande souplesse. Autrefois, une représentation de kathakali durait toute la nuit. Les chorégraphies modernes ont raccourci cette durée à deux ou trois heures.

Les plus célèbres danseurs de kathakali sont : Chandu Panikkar; Kunju Kurup, Ramunni Nair, Kalamandalam Krishna Nair, Gopi Nath, Krishan Kutty.

Le manipuri

Originaire de l'état de Manipur, dans le nord-est de l'Inde, le manipuri est longtemps resté confiné dans cette région montagneuse. Toujours jouée dans les temples, cette danse est encore très proche de la vie de la population locale.

Les danseuses de manipuri portent des voiles et une large robe sur laquelle sont posés des centaines de petits miroirs circulaires. Elles ont un rythme lent. Contrairement aux autres formes de danses indiennes, le visage de la danseuse reste immobile. Elle est accompagnée d'un percussionniste qui danse torse nu tout en jouant de son instrument, le pung. Comparé à la danseuse, son rythme est beaucoup plus rapide, voir frénétique. Il y a donc un très fort contraste entre l'allure chaloupée de la danseuse et la vigueur de l'homme.

Les plus célèbres interprètes de manipuri sont Atomba Singh, Amubi Singh.

Le kuchipudi

Le Kuchipudi est originaire du sud de l'Inde, plus précisément du village de Kuchipudi (Kuchelapuram) dans l'état de l'Andhra Pradesh. Comme la plupart des danses, elle se jouait autrefois dans les temples et en groupe. À l'origine elle était même réservée aux brahmanes qui tenaient les rôles féminins. La formation traditionnelle des danseurs dure environ sept ans. Aujourd'hui, le kuchipudi est aussi dansé par les femmes et parfois en solo.

La représentation débute par les prières et les offrandes traditionnelles. Les danseurs se présentent à l'aide d'un daru. Le daru est une petite scène dansée qui met en valeur la personnalité des caractères et l'habileté des danseurs. Ceux-ci se distinguent par leur maquillage et leur costume.

Le kuchipudi est renommé en raison de la fluidité des mouvements des danseurs et danseuses et de la musique cadencée de type carnatique qui les accompagne. L'orchestre est composé de musiciens (mridangam, flûte, cymbales, harmonium), d'un chanteur et d'un nattuvanar qui dirige le tout. La chorégraphie est basée sur la gestuelle rythmique et les mouvements du visage. Occasionnellement, il peut y avoir des dialogues entre les danseurs.

De nombreuses figures composent une représentation. Une des des plus connues du répertoire est celle où l'interprète danse sur les bords d'un plateau de cuivre tout en balançant avec dextérité un pot rempli d'eau au-dessus de sa tête, sans en renverser une goutte bien sûr ! C'est le tarangam.

Les interprètes de kuchipudi les plus célèbres sont : Yaamini Krishnamurthy, Swapnasundri, Radha et Raja Reddy.

L'odissi

L'odissi vient de l'état d'Orissa, à l'est de l'Inde. Vieille de plus de 2000 ans, la danse tire son origine du culte de Krishna. Des sculptures représentant des danseuses d'odissi ont été retrouvées sur les murs de certains temples comme celui de Konarak et de Puri.

L'odissi est très fidèle aux traditions chorégraphiques du Natyashastra. La danse repose sur le principe du tribhang qui divise le corps de la danseuse en trois parties : la tête, le buste et le torse. Ce sont les mouvements compliqués de ces parties du corps qui font passer les émotions et les expressions. Ils sont difficiles à exécuter et demande une très grande précision de la part de la danseuse.

Un récital typique contient un ou deux ashtapadis qui sont des poésies en sanskrit, tirées du Gita Govinda, et dont le thème est l'amour entre Krishna et Radha. Leur interprétation par la danseuse est un subtil mélange de danse pure et de danse expressive. La musique d'accompagnement est faite de musique carnatique et hindustanique.

Les interprètes les plus célèbres sont : Kelu Charan Mahapatra, Indrani Rehman, Protima Gauri Bedi.


NOUVEAU

La Chine impériale & Croisière de luxe (Trois Gorges) 15 Jours 2017
à partir de EUR 1,699 p.p.

Panorama & fleuve Yangtzé (Trois Gorges) 20 Jours 2017
à partir de EUR 2,499 p.p.

Ce forfait comprend:

  • * Billet d'avion international & vols domestiques (taxes incluses);
  • * Tous les transports en autocar;
  • * Hôtel 5 étoiles;
  • * Repas indiqués dans le programme (y compris les spécialités locales);
  • * les frais d’entrée pour les visites indiquées dans le programme;
  • * Services de guides francophones. Un guide national francophone de la première ville visitée à la dernière du voyage pour un groupe de plus de 15 personnes;
  • * Les pourboires pour les guides et le chauffeur;
  • * Touts les taxes;
  • * Frais de service pour les guides locaux & les chauffeurs & frais de valise.

Ce forfait ne comprend pas:

  • * Activité optionnelle: Mohabbat-te-taj Show, EUR50 p.p. (pour toute réservation après le départ, le prix est de EUR60 p.p.) ;
  • * Visa pour l'Inde; Le SINOROMA propose une service de E-Visa pour l'Inde (EUR 80), le visa sera vous envoyé par mail. Consuletez les documents nécessaires pour le E-Visa.
  • * Pourboires pour les autres services en Inde (Pousse-pousse/Restaurants/promonade à dos d'éléphant/Jeep/Bateau etc.,);
  • * Assurance voyage;
  • * Frais postaux.

* Les transferts entre l'aéroport et l'hôtel sont compris lorsque le forfait complet est acheté avec Sinorama Voyages S.A.R.L sauf dans le cas d'une prolongation ou modification individuelle.
* Pour les forfaits de croisière , en cas de problèmes de niveau d'eau sur les tronçons de la rivière, des travaux de réparation ou de maintenance effectuée par les autorités de la rivière et d’autres autorités locales sur la rivière ou le canal des banques, des étendues de rivière ou canal, des ponts, des écluses ou des quais, SINORAMA se réserve le droit de modifier l'itinéraire publié ou faire fonctionner une partie de l'itinéraire en autocar sans préavis.
* Sinorama Voyages se réserve les droits de modifier l’ordre de visites et de changer les hôtels du même catégorie sans préavis en fonction de la réservation.