Tel: 01 81 70 96 20    Heures d'ouverture: Du Lundi au Samedi 10h - 18h    Numéro de licence: IM075120087    

    CODE MNÉMONIQUE: SNNN
Veuillez noter que l'appareil de Galaxy Note 7 de Samsung est interdit à bord des avions commerciaux. Nous vous informons de NE PAS voyager avec cet appareil et de NE PAS l'apporter à l'aéroport.
01 81 70 96 20 info@sinoramavoyages.fr
 
Voyage en Asie 2016 Voyage en Asie 2017
Croisière Sinorama Gold 8 Croisière Sinorama Diamond
Pékin+Shanghai en liberté 10 Jours
Visites : Beijing  –  Shanghai

* Les prix indiqués sont pour le départ de Paris.
* Veuillez noter que les bébés (moins de 2 ans au retour de voyage) n’a pas son propre siège en avion.
* Veuillez cliquer sur le prix qui vous convient afin de faire votre réservation.
* Prix valable pour le paiement complet au moment de réservation. (Vente finale, non remboursable)
* Minimum 10 participants pour les tours optionnels.

Tel:  01 81 70 96 20  (lundi-samedi 10h-18h)
Email:  info@sinoramavoyages.fr
Prix valable jusqu'au 27 Août 2017

Les repas indiqués ci-dessous sont inclus: PD = Petit déjeuner    d = Déjeuner    D = Dîner
 
Jour 1 Paris – escale – Beijing
Départ de Paris à destination de Beijing.
 
Jour 2 Beijing
Arrivée à l'aéroport de Beijing. Transfert à l’hôtel en option à 28€ p.p.
Hôtel: Xiyuan Hotel (5 étoiles) ou catégorie équivalente.
 
Jour 3 Beijing (PD)
Temps libre.
 
Jour 4 Beijing (PD)
Temps libre. Tour optionnel.
Tour optionnel: Visite de la Grande muraille + déjeuner à 55€ p.p.
 
Jour 5 Beijing (PD)
Temps libre.
 
Jour 6 Beijing – Shanghai (PD)
Après le petit-déjeuner, vous prenez le vol à destination de Shanghai.
Transfert à l'aéroport de Beijing en option à 28€ p.p.;
A votre arrivée, transfert à l’hôtel en option à 28€ p.p.
Hôtel: The Eton Hotel Shanghai (5 étoiles) ou catégorie équivalente
 
Jour 7 Shanghai (PD)
Temps libre.
 
Jour 8 Shanghai (PD)
Temps libre.
 
Jour 9 Shanghai (PD)
Temps libre.
Tour de nuit optionnel. (dîner+croisière) à 35€ p.p.
Tour de nuit à Shanghai
• Dîner (environ 1 heure);
• Visite du Bund et embarquement d'un bateau de croisière sur la rivière Huangpu ;
• Laissez-vous immerger dans la vie nocturne éblouissante dans "Xintiandi". Il s'agissait d'un ancien Shikumen qui a été restauré. Il sert maintenant de magasins de livres, de cafés, de restaurants et de magasins ;
• Visite de Lujiazui, situé sur la rive droite du Huangpu, dans le district de Pudong, et fait face au Bund.
 
Jour 10 Shanghai – escale – Paris (PD)
Transfert en option à 28€ p.p. à l’aéroport de Shanghai pour le vol de retour, fin de voyage.
 
Important :
Pour le départ du 30/11/2016, les étapes des jours 1 à 10 de votre programme seront inversées.
Le sens de l'itinéraire sera comme suit : Shanghai - Pékin. Le contenu des journées du programme reste identique.
 

Hôtel International Lijingwan Beijing

Un hôtel international de 5 étoiles, construit par le Groupe Macrolink LTD, il se trouve dans un des districts commerciaux de Beijing, Nord de Shilipu, Pont Honglingjin, Sihuan Est, District Chaoyang. Excellente location, bel environnement, avec le transport en commun tout près. L’hôtel Lijingwan se situe à 18 kilomètres de l’aéroport international de la capitale, et à 8 kilomètres de la gare.

La superficie totale couvre 40,000 mètres carrés, il dispose de 18 étages. Vous y trouverez un style architectural européen avec de belles décorations à l’intérieur.

 
 

Wyndham Bund East Shanghai

Wyndham Bund East Shanghai se situe à 25 Ningguo Road, Huangpu District et surplombe la rivière Huangpu. La superficie totale de l'hôtel est près de 60.000 mètres carrés. Il ya 482 chambres et suites de luxe. Il est à 100 mètres de haut et du pont Yangpu. En regardant de notre salon exécutif, on peut admirer la vue du célèbre Pont Huangpu, le quatrième plus grand pont à haubans du monde. Rester avec nous vous permet de profiter du style moderne de la nouvelle Shanghai ainsi que les coutumes nostalgiques du vieux Shanghai.

Wyndham Bund East Shanghai a 482 chambres au design élaboré et style élégant, dont 28 suites de luxe. En contrepartie de la demande de l'entreprise et les clients voyageant, chaque chambre est extrêmement avancée, élégante et confortable dans sa décoration, installation et équipement. La plupart des chambres possède une vue sur ​​le Bund et la rivière Huangpu. Regardant par la fenêtre, on peut se sentir la belle et charmante scène de la nuit de la métropole, qui vous raconte l'histoire de l'ancienne et la nouvelle Shanghai. L'hôtel est équipé des étages exécutifs et de non-fumeur dans le bute de satisfaire les exigences de nos différents clients des affaires et de voyages.

 
Nourriture chinoise

La cuisine chinoise (zhōng guó cài, 中 国 菜 ) est une des plus réputées au monde, et sans doute celle qui comporte le plus de variations. Il faut plutôt parler de cuisines chinoises car l’aspect régional est fondamental. Malgré une continuité remarquable dans l’histoire de cette cuisine, l’apparition de cuisines régionales telles que nous les connaissons aujourd’hui est un phénomène assez récent, datant souvent du 19e siècle. Il existe de nombreuses cuisines régionales dont les plus connues et les plus répandues, en ordre géographique, sont celles du Shandong (lŭ cài, 鲁 菜 ), du Jiangsu (sū cài, 苏 菜 ), de l’Anhui (wǎn cài, 皖 菜 ), du Zhejiang (zhè cài, 浙 菜 ), du Fujian (mǐn cài, 闽 菜 ), du Guangdong (yuè cài, 粤 菜 ), du Hunan (xiāng cài, 湘 菜 ) et du Sichuan (chuān cài, 川 菜 ), appelées traditionnellement avec un peu de subjectivité, les huit grandes cuisines régionales (bā dà cà xì, 八 大 菜 系 ) de Chine.

La cuisine chinoise est à la fois liée à la société, à la philosophie et à la médecine. Elle distingue le cai, légumes cuisinés et par extension tout ce qui accompagne les céréales, le fan. Les aliments yin, féminins, humides et mous donc rafraîchissants sont les légumes et les fruits. Les aliments yang, masculins, frits, épicés ou à base de viande ont un effet réchauffant.

 
Canard laqué de Pékin

Le canard laqué (sinogrammes simplifiés : 北京烤鸭, Pinyin : běijīng kǎoyā​) est une recette traditionnelle de Pékin.
Dans la recette originale, le canard est tué 24 à 48 heures à l'avance. En pratiquant une incision au niveau du croupion et en soufflant, la peau est décollée de la chair et le canard est ensuite enduit d'un mélange contenant notamment du miel et est enfin suspendu dans une pièce bien aérée.....

 
Le jiaozi

Le jiaozi (chinois simplifié : 饺子; chinois traditionnel : 餃子; pinyin : jiǎozi; EFEO : kiao-tseu; shanghaïen : Ciôtzy ; cantonais : gau35 dzi35 ; japonais : gyōza) est un aliment chinois en forme de chausson, constitué d'une pâte de farine enveloppant une farce qui peut être composée de différents aliments,qui a une histoire d'environ 1800 ans en Chine. Les ravioli italiens, puis les ravioles alsaciennes, sont tous originaires des jiaozi. Les premiers ravioli furent importés en Europe par un italien en 1875, pour un grand restaurant milanais, la recette fut légèrement modifiée par rapport à la recette chinoise et bien que certains raviolis conservent une forme proche des jiaozi, ils sont plus généralement façonnés en carré, comme des petits coussins..

 
Brunch cantonais

Le Dim Sum (en cantonais 點心, que l'on peut traduire par « touche au cœur ») est la version cantonaise du brunch ou du petit déjeuner. C'est un repas léger qui peut avoir lieu du matin jusqu'au milieu de l'après-midi, avec familles et amis. Le Dim Sum consiste en un vaste choix de mets salés et sucrés, servis en petites portions. Le terme peut aussi désigner ces plats, souvent servis dans des boîtes vapeur en bambou.

 
Shopping en Chine

1. Les perles

Perles d'eau douce (ou de Chine)
Elles sont cultivées depuis le XIIIe siècle en Chine, par l'introduction de boue ou de bois, ou de perles ratées, dans des moules d'eau douce. Les qualités sont très variables, de laiteuse ou même sans éclat à brillante. Les tailles obtenues varient entre 2 et 13 mm de diamètre. La production annuelle atteint 800 tonnes.
Les perles d'eau douce ont connu une grande popularité grâce à leur variété en couleur et forme, à leur abondance et à leur prix très intéressant. Leur taille varie en général de 2 à 13 mm. On en trouve des ternes, des laiteuses, d'autres qui ont un poli soyeux d'autres encore qui sont brillantes..

 
2.Cloisonné

Le cloisonné est une technique de fabrication de bijoux, vases et autres objets de décoration en émail. Les objets produits par cette technique sont également appelés cloisonné.

Technique
Il s'agit de cerner le contour des motifs à l'aide d'une mince bandelette métallique soudée sur le champ du métal. Les alvéoles ainsi obtenues sont remplies d'émail. Le tout est ensuite cuit et poncé.Pour les objets en céramique, les cloisons délimitant le motif sont réalisées par le dépot d'un filet d'engobe à l'aide d'une poire. Cette technique fut une spécialité des productions de Moorcroft au Royaume-Uni Il existe des dérivés de cette technique. Le cloisonné dit « à jours » (ou « plique à jours ») en est un: les alvéoles sont collées sur un support en cuivre fin qui est ensuite dissous avec des acides. Il n'y a donc pas de fond et cela permet des effets de transparence.

 
3.Jade

Le jade est une pierre gemme très dure et tenace employée en ornementation et en joaillerie. Le jade désigne en fait deux minéraux distincts pouvant avoir une apparence semblable: la jadéite et la néphrite. Dans la symbolique orientale, le jade était une pierre relative à l'empereur, symbole d'un pouvoir absolu. L'empereur se devait d'arborer un sceptre de jade (Jouyi) lors des grandes cérémonies. Les cinq rangs de princes recevaient chacun une tablette de jade d'un type particulier.Le premier rang recevait une tablette oblongue avec deux colonnes gravées.
Le second rang recevait une tablette oblongue où figurait un homme debout, le corps droit.
Le troisième rang recevait une tablette oblongue où était représenté un homme courbé.
Le quatrième rang recevait une tablette annulaire sur laquelle figurait du millet.
Le cinquième rang recevait une tablette annulaire gravée de feuilles de jonc.

 
4.Soie

De la soie (fibre textile d'origine animale) est produite par de nombreux insectes, araignées1 et chenilles de certains papillons notamment (Yponomeutes, bombyx). Celle qui sert à produire des tissus de soie est issue du cocon produit par la chenille (ver à soie) du bombyx du mûrier (Bombix mori).La technique permettant de produire la soie date de 2500 av. J.-C. et vient de Chine par la Route de la soie. Elle a été un secret jusqu'en 560. L'histoire de la soie débute selon la tradition chinoise au XVIIe siècle av. J.-C. et se poursuit avec trois millénaires d’exclusivité durant lesquels la Chine commerce ce tissu précieux sans jamais en transmettre le secret. L’art de fabriquer la soie s’est ensuite progressivement transmis aux autres civilisations grâce à des espions de tous genres (moines, princesses ...) aux pillards et aux marchands. En Europe, la soie fut longtemps un monopole de l'Empire romain d'orient. Arrivée en Europe occidentale à la fin du Moyen Âge, la production de soie parvient au stade de l'industrialisation à partir du XIXe siècle mais connaît un grave déclin lié à la concurrence de fibres modernes (dont le nylon), à l'évolution des coutumes vestimentaires en Europe, à l’essor de certains pays d’Asie et aux épidémies qui la touchent en France à cette époque. Elle est donc finalement redevenue une production essentiellement asiatique

 
5. Thé vert

Un thé vert (en sinogrammes simplifiés 绿茶 ; en sinogrammes traditionnels 綠茶 ; en pinyin lǜchá) est un thé peu oxydé lors de sa fabrication. Ce type de thé est très populaire en Chine et au Japon, où il est réputé avoir les propriétés thérapeutiques les plus efficaces. Il se répand de plus en plus en Occident, où traditionnellement on boit plutôt du thé noir. Il est aussi l'ingrédient de base du thé à la menthe.

Fabrication
Après la cueillette, les feuilles du théier sont flétries, puis roulées pour extraire les sucs, puis chauffées afin de neutraliser l'enzyme responsable de l'oxydation. Elles subissent enfin un séchage final. Le chauffage s'effectue selon deux méthodes principales: la méthode chinoise utilise des bassines de cuivre placées sur le feu, alors que les Japonais passent les feuilles à travers des jets de vapeur.

 


Opéra de Pékin

L'opéra de Pékin, qui remonte à la fin du 18ème siècle, est une synthèse de musique, de danse, d'art et d'acrobatie. Tant par influence que par interprétation, il prime tout autre en Chine.

Deux catégories de pièces y coexistent : l'une appelée « pièce civilisée », met l'accent sur le chant et le dialogue ; l'autre, connue sous le nom de « pièce martiale », est marquée par le combat et le saut périlleux. En plus, quelques pièces entrent dans la catégorie du mélange des deux.

Les acteurs parlent le dialecte de Pékin, sauf quelques mots qui ont une prononciation propre l'opéra.

Les techniques d'interprétation comprennent Chang (chant), Nian (dialogue), Zuo (jeu) et Da (art martial). L'acteur (actrice) chante en accompagnement de la mélodie de« xipi (musique exprimant la vive émotion) ou de celle de« erhuang (musique exprimant la tristesse profonde). Il dialogue avec le ton de yun bai »ou celui de jing bai. L'art de jeu consiste en mouvements chorégraphiques de corps et gestes de main. Quant l'art martial, il est constitué essentiellement par le saut périlleux et l'acrobatie.

La musique de l'opéra de Pékin porte le style « plaque et cavité ». Le rythme de sa mélodie est gracieux et agréable à l'oreille. La mélodie, divisée en « xipi » et « erhuang », comprend plusieurs tempos : le directeur, l'original, le lent, le rapide et le discontinu. Le jeu s'effectue en accompagnement des instruments à corde, à percussion et à vent, tels que jinghu (violon chinois à deux cordes avec un registre haut), yueqin (guitare en forme de lune), sanxian (instrument à trois cordes pincées), suona (instrument à vent semblable au hautbois), le cor, la flûte, le tambour, la cymbale et les grand et petit gongs.

 

La danse des Tang

À l’époque des Tang, la danse impériale était de deux types : la danse Wenwu, aussi appelée danse souple; et la danse Wuwu, considérée comme une danse vigoureuse. Le style de chacune était tout à fait différent de celui de l’autre. Wenwu était décontractée et élégante; Wuwu était rapide, énergique et au rythme bien marqué. Par la suite, la danse Huwu, d’origine populaire, s’est intégrée aux formes de danse de cette dynastieLa danse Wenwu.

Après son accession au trône, Li Shimin se mit à discuter, avec ses dignitaires, de la politique pour gouverner le pays. Selon ses affirmations, à titre d’empereur de la dynastie des Tang, bien qu’il eut pris le pays en comptant sur la tactique militaire, pour le gouverner, il devait compter sur les lettres. Les arts choisis pour gouverner le pays dépendaient de la période . En vertu de cette théorie, après le rétablissement de la paix à l’intérieur du pays, il a accordé de l’importance à l’édification économique et à l’éducation s Simple Image Gallery.

 

L'acrobatie chinoise

L'acrobatie chinoise remonte à plus de 2000 ans. Elle est d'origine populaire, étroitement liée à divers aspects de la vie courante, comme la production, le combat et les cérémonie religieuses. Les accessoires utilisés dans beaucoup de numéros traditionnels sont soit des instruments de travail et des armes, soit des ustensiles courants. Certains numéros s'inspirent de jeux et de sports populaires.

Le numéro le plus ancien que l'on connaisse date de la période néolithique et s'exerce encore aujourd'hui. Il consiste à jongler avec une “planche volante”. A l'époque néolithique, les chasseurs des tribus primitives se servaient d'un instrument de chasse auquel les archéologues ont donné le nom de “boomerang”. Lorsqu'ils avaient repéré des oiseaux ou des bêtes, les chasseurs lançaient leur boomerang qui volait vers la cible en tournoyant. S'il manquait la cible, le boomerang retournait spontanément dans les mains du chasseur qui le lançait de nouveau. Le boomerang est devenu par la suite un accessoire acrobatique. Au cours des représentations, le jongleur peut envoyer trois, cinq et même huit boomerangs et les recevoir alternativement sur une partie donnée de son corps.

 

Spectacle de Son et lumière sur la rivière Li

L’Impression de Liu Sanjie est un spectacle nocturne musical, actuellement réalisé sur la rivière Li à Yangshuo. Les acteurs sont les habitants de la minorité Zhuang et les bateliers des radeaux en bambou. Il constitue une des créations du célèbre réalisateur chinois Zhang Yimou.

Ce magnifique spectacle coloré et musical, utilise des chants, des effets d’imagerie , un éclairage coloré et de nombreux costumes, une musique originale et la population locale, pour donner vie à la célèbre légende de la « Fée du chant », la troisième fille de Liu.

La légende de Liu Sanjie

Légendaire jeune fille Zhuang, Liu Sanjie ("la troisième fille de Liu») pouvait chanter une réplique sans jamais être égalée. Surnommée la « Fée du chant », apparemment, à cause de ce don surnaturel, sa statue est exposée lors du Festival annuel des Chants Zhuang.

Selon l’histoire, Liu Sanjie était la troisième fille d'un homme du nom de Liu, qui vécut il y a des siècles (sous la dynastie des Tang: 618-907) dans la province de Guangxi.Elle devint célèbre pour son chant lorsque divers oppresseurs locaux venus dans son village, restèrent sans voix et furent vaincus par ses chants mélodieux et très sprituels.

La légende raconte qu’un jeune garçon nommé A Niu ("Taureau") la courtisa en chantant les répliques à ses chansons au pied du « Banian géant» dans le comté de Yangshuo.Comme le veut la coutume, Liu Sanjie offtrit à A Niu une balle brodée qui symbolisait son amour mais aussi qu’ils pourraient dorénavant lui faire la cour. Immédiatement, A Niu lança la balle sur un rocher de l'autre côté de la rivière où personne ne pouvait l'atteindre et qui resterait le rappel éternel de leur amour.

Comme dans la plupart des les contes de fées, cette histoire d'amour se termine d’une façon heureuse. Parfaitement inconscients de l'impact qu'ils auraient sur la culture chinoise et le tourisme international, les deux chanteurs du village tombèrent amoureux et vécurent heureux jusqu’à la fin de leurs jours.

 


Place Tiananmen

Gran Muralla
 

Le Temple du Ciel

Collations au temple de dieu de la ville
 

 Visite de Hutong

Shanghai
 

Shanghai

Ce forfait comprend:

  • * Billet d'avion international et 1 vol domestique (taxes incluses);
  • * Hôtel 5 étoiles;
  • * Repas indiqués dans le programme;

Ce forfait ne comprend pas:

  • * Le visa Chinois: €155/une entrée/personne.(frais de consulat à Paris 126€+ frais de service à 29€)
    Le frais de consulat est sujet à changement selon l'avis officiel de l'ambassade de Chine.
    Attention: Si vous n' êtes pas de nationalité française, ni travailleur ni résident en France, vous devriez demander le visa dans votre pays de résidence.
    Si vous êtes étranger habitant en France, votre titre de séjour doit être d'une validité de 6 mois minimum lors du dépôt de demande de visa chinois(récépissé non accepté par le consulat).
  • * Veuillez noter que vous devrez peut-être demander un visa d'entrée pour Hongkong et Macao. Veuillez cliquer sur les liens ci-dessous pour plus d'information.
  • Hong Kong: http://www.immd.gov.hk/eng/services/visas/visit-transit/visit-visa-entry-permit.html
  • Macau : http://www.fsm.gov.mo/psp/eng/AfMV.html
  • *Tour optionnel à Beijing: Visite de la Grande muraille + déjeuner à 55€ p.p. (pour toute réservation après le départ, le prix est de RMB500 p.p.);
  • * Tour optionnel à Shanghai : Dîner+croisière à 35€ p.p. (pour toute réservation après le départ, le prix est de RMB300 p.p.);
  • * Transfert en autocar entre l’aéroport et l’hôtel : 28€/trajet/personne ;
  • * Assurance personnelle;

* Pour les forfaits de croisière , en cas de problèmes de niveau d'eau sur les tronçons de la rivière, des travaux de réparation ou de maintenance effectuée par les autorités de la rivière et d’autres autorités locales sur la rivière ou le canal des banques, des étendues de rivière ou canal, des ponts, des écluses ou des quais, SINORAMA se réserve le droit de modifier l'itinéraire publié ou faire fonctionner une partie de l'itinéraire en autocar sans préavis.
* Sinorama Voyages se réserve les droits de modifier l’ordre de visites et de changer les hôtels du même catégorie sans préavis en fonction de la réservation.